Inferno Guide Menu

Permalink:

Chapitre 25

Les vies des meilleurs peintres: Vasari

Les vies de Vasari

Acheter Les vies de Vasari

Le Vite dei più eccellenti pittori, scultori e architettori soit Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, couramment abrégé en Les Vies, est un ouvrage écrit  par Giorgio Vasari. Il présente plus  de 200 artistes contemporains principalement florentins. Le livre est paru pour la première fois en 1550 à Florence, puis,il fût  largement remanié, en 1568. Aujourd’hui l’ouvrage est disponible dans  les grandes librairie du monde et est considéré comme un des ouvrages fondateurs de l’histoire de l’art.

Salle des cinq-cents (Salone dei Cinquecento)

salle des cinq cents florence

La salle des cinq-cents se situe au premier tage du Palazzo Vecchio. Construit entre 1495 et 1496 par Simone del Pollaiolo, elle comporte sur les murs est et ouest les 6 fresques de Vasari représentant des victoires de Florence sur Sienne et sur Pise.
Le plafond à caissons est composé de 39 panneaux peints par Vasari et son atelier. Ils représentent les épisodes importants de la vie de Cosme ler, des quartiers de la ville et la ville elle-même, avec au centre l’apothéose représentant la Scène de glorification du Grand-duc de Florence et de Toscane.
Au nord de la salle, éclairée par de grandes fenêtres, est aménagé un passage appelé l’Udienza : il fut construit par Baccio Bandinelli pour recevoir les citoyens et les ambassadeurs et est décoré de fresques représentant des événements historiques.

Bataille de Marchiano,Vasari

Voir chapitre 23

 

Ponte Vecchio

PONTE VECCHIO florence

pONTE VECCHIO

(Photo: Marco CANDELLONE)

Le Ponte Vecchio (le « pont vieux »)  est le pont le plus ancien de Florence étant construit sous l’époque romaine. Haut lieu de la joaillerie de luxe de la ville il traverse le fleuve Arno à son point le plus étroit, presque en face de la Galerie des Offices, entre l’Oltrarno et le Lungarno.  Ses boutiques étaient initialement occupées par des bouchers, des tripiers et des tanneurs, puis remplacées en 1593, par ordre des Médicis (qui n’en supportaient pas les odeurs fétides), par celles des joailliers et bijoutiers.

 

L’isolotto, jardin de Boboli

isolotto boboli

Entrée du Viottolone

viottolone jardin boboli

La Cerchiata

la cerchiata  jardin de boboli

Vous avez aimé ce chapitre ?
  • Sab

    Merci pour votre super site…. je relis inferno avec dans la tête ma dernière visite à Florence et votre site… et je me régale

  • Comment moderation is enabled, no need to resubmit any comments posted.